PACES : 6 bonnes habitudes pour décompresser

SEGMO_PACES_prepa_concours_relaxer_decompresser_reussir

Étudiants en PACES : Comment décompresser ? Voici six bonnes habitudes faciles à prendre.

Être étudiant en PACES, c’est vivre une longue et intense course de fond parsemée d’obstacles. Une nouvelle façon d’étudier avec les cours magistraux et les ED à la fac, des pages et des pages de cours à voir, revoir, rerevoir, un riche et vaste vocabulaire médical et scientifique à intégrer, de nouvelles matières… À vouloir être sur tous les fronts, vous êtes sous pression comme une cocote minute ! Savoir décompresser au quotidien devient nécessaire pour que le marathon PACES devienne une course d’endurance. Voici donc six bonnes habitudes à intégrer dans votre quotidien.

#1 Identifiez vos signaux d’alerte

Manquez-vous d’appétit ? Mangez-vous davantage de sucreries pour compenser par exemple ? Un changement involontaire dans votre alimentation est un signal à prendre en compte. Le manque de sommeil, les insomnies, également. Ne pas respecter son quota d’heures rend à la longue plus agressif, moins productif… Il est donc important de connaître son fonctionnement afin de mettre le holà au bon moment et de vous réguler physiologiquement quand c’est nécessaire.

#2 Faites une pause

Une fois par semaine au moins, arrêtez-vous. Cela signifie que vous allez faire autre chose que vous occuper de vos cours en PACES : sport, peinture, courses, promenade, musique, moments entre amis. Ainsi, vous vous autorisez à stopper net ce tourbillon d’activités qui ne laisse place à rien d’autre. Cette pause vous permettra de prendre le recul nécessaire, de vous vider la tête… et, sans doute, de retrouver l’énergie d’apprendre et encore d’apprendre vos cours.

#3 Respirez

Là, tout de suite, vous vous sentez submergé par le stress. Ce sont vos fonctions respiratoires qui sont affectées. Arrêtez vos activités, même une seule minute, pour inspirer et expirer lentement et profondément en gonflant le ventre. Le fait de se concentrer sur sa respiration permet de se déconnecter de l’emballement mental et de retrouver son calme intérieur.

#4 Concentrez vos pensées sur le réel et le présent

Pris dans un tourbillon de pensées et de choses à faire, vous pouvez vous sentir comme compressé dans un étau. Si vous n’arrivez plus à gérer tout ce qui se bouscule dans votre tête, revenez au réel, à des choses simples. Concentrez sur ce que vous avez sous les yeux : le stylo que vous tenez entre les mains, le soleil qui filtre par la fenêtre, la chaleur de la tasse à café que vous êtes en train de boire, l’eau qui coule dans l’évier pendant que vous lavez votre assiette. Cet exercice est immédiatement accessible. Par les sens, vous reprenez possession de vous-même, vous vous ancrez dans le présent et non plus dans une projection. Privilégiez la simplicité à la complexité !

#5 Écoutez de la musique

Rien de mieux que la musique pour se détendre et pour prendre du recul. Pendant au moins dix minutes, écoutez de la musique, les bruit de la nature… À vous de choisir les sons qui vous font du bien et vous transportent loin de vos préoccupations quotidiennes.

#6 Entretenez vos relations avec les autres

Que vous vous infligiez du surmenage est une chose… mais ne l’imposez pas aux autres. Il est important de conserver les liens avec l’entourage, facteur indispensable d’équilibre personnel. Pensez à organiser des moments de convivialité autour d’un pot partagé avec vos amis, planifiez des instants privilégiés avec votre famille. Et si le temps vous manque, envoyez des textos ou téléphonez à vos amis. En plus de vous faire sortir la tête de l’eau, vous entretiendrez le lien social (ce qui reste très utile pour votre vie étudiante) ainsi que votre capital affectif. Des instants précieux qui vous permettront de mieux repartir dans vos études.

About the Author

Christophe OLIVER
vous aide à apprendre rapidement, durablement et avec plaisir | facilitateur technique & pédagogique | Blended-Learning & e-Learning | Community Manager | Web Content Manager

Comments are closed.